Les noms de famille sont un vrai problème tant leurs variations nous entraînent dans des chemins divers et parfois sur des voies sans issue.

Les Roger sont-ils des Royer ? Les Gerard sont-ils des Girard ? et bien oui, parfois, pas toujours.

Hormis les difficultés de lecture qui se présentent à nous, provoquées par les écritures par toujours nettes de nos anciens curés et maires, nous pouvons rajouter le patois local.

Si encore les signatures nous aidaient............. C'est le cas parfois et un Royer écrit par le maire se lit Roger dans la signature de l'intéressé, mais le G n'a pas sa boucle toujours bien fermée en haut alors, le doute est permis.

Si je me fie au local, il y a des familles de Girard donc tout va bien............ jusqu'à ce que un Gerard (ou Girard) vienne d'un autre département donc, s'agit-il d'un Gerard venu d'ailleurs ou d'un Girard déformé (venu d'ailleurs quand même) ? Et même si c'est un Gerard, il va vite devenir Girard pas assimilation au terroir local.

Et cela peut osciller d'un nom à un autre pendant des décennies. Tout ce que je sais, c'est qu'à partir du moment où le livret de famille a été créé, les noms ont été fixés et les Girard-Gérard cousins sont devenu à priori des familles différentes. Ce qu'il est parfois difficile d'expliquer à un profane.

Quel généalogiste professionnel n'a pas eu à défendre sa recherche "parfaite" face à un client ne comprenant pas l'évolution de son nom. "Vous vous êtes trompé, vous avez fait la généalogie des Thivierges, alors que moi, je m'appelle Tibierge, vous vous êtes trompé !!!". Eh bien nom ou plutôt non, c'est la même chose.

Et là encore, c'est simple, mais prenez les noms de famille qui sont des prénoms. Lequel est le nom lequel est le prénom ?

Si Louis Martin fils de Louis Martin se marie, la tendance va nous mener vers Martin nom de famille. Raté, cette fois c'était Louis le nom de famille. Sauf qu'à un moment, une des filles c'est appelé Martin et non plus Louis................... si quelqu'un retrouve mon latin, prière de me l'adresser par mail en pièce jointe.............. merci.

Il nous faut donc ratisser large pour tirer ces affaires au clair. Plusieurs actes, de sources différentes, avec des filiations clairement définie nous permettant de dire qu'il s'agit bien des mêmes personnes. Même si, lorsque le maire écrit Royer, le greffier du tribunal d'instance écrit Rogé et le notaire écrit Roger.

Vive la phonétique, même approximative............................ sauf que, là c'est simple................deux syllabes et hop.

Prenez Hordelalay, Delaloi, Hordele et Laloi, c'est la même chose....................... avec une même origine : "Hors de la loi". Essayez d'imaginer la faute de l'ancêtre qui a hérité de ce nom de famille et qui l'a éparpillé façon puzzle sur sa descendance.

Une chose est sure, en généalogie, on ne s'ennuie jamais.