En effectuant un dépouillement systématique d'actes de décès, j'ai rencontré un très, trop grand nombre d'enfants en bas-âge issus des hospices et hôpitaux de Paris, Blois, Vendôme.......

Et je rencontre une curieuse difficulté pour les enregistrer. S'agit-il de garçon ou de fille ?

Non seulement, les officiers de l'état civil de leur lieu d'origine les ont affublés de nom et de prénom bizarres, mais en plus les officiers de l'état civil de leur lieu de décès s'obstinent à les nommer enfant sans leur donner de sexe.

Ils sont enfants abandonnés, enfants trouvés mais jamais garçon ou fille. Et même si parfois, cela semble simple, ce ne l'est pas, à moins d'avoir l'acte de naissance sous les yeux : Armand Marie est-ce un garçon prénommé Armand ou une fille prénommée Marie.

Alors que dire de Madry Gedron, Xiste Ceron et autres........