En farfouillant dans les archives judiciaires, dossiers de procédure, j'ai trouvé un document qui n'avait rien à faire dans la liasse !!! si quelqu'un le cherche, il n'est pas près de le trouver !!!! Il s'agissait des récidives de 1870.

S'y trouve la liste des "criminels" récidivistes avec leur pédigrée. Et en feuilletant ce registre, j'ai fait la connaissance de Paul François Pietri, natif de Sartene en Corse.

Arrêté en 1870 à Blois pour infraction au ban, il a été condamné à 6 mois de prison. Et ce n'était pas la première fois.

Première infraction : 26 décembre 1834 à Sartène pour rébellion, condamné à 10 jours de prison. Il a alors 24 ans. Il enchaine avec 5 mois de prison et 16 francs d'amende pour port d'arme prohibée toujours à Sartene puis à 3 mois à Bastia pour le même délit. En 1846, il est condamné à 12 ans de travaux forcés pour meurtre,à Bastia.

A partir de cette date, hormis quelques outrages à agent, il va faire de la prison uniquement pour rupture de ban.

Le ban, c'est le bannissement, l'interdiction de résidence dans une ville, une région, assorti parfois à une résidence imposée.

La rupture de ban, et bien, c'est quitter la résidence imposée sans autorisation pour aller vagabonder et errer dans d'autres régions, voir même revenir dans sa région d'origine. Pietri

De 1834 à 1870, il va faire 51 mois de prison un peu partout en France, car il va voyager, exerçant le métier de journalier. Ce dossier permet de suivre ses pérégrinations en France (et même en Algérie puisqu'il va être condamné à 15 jours de prison à Setif en 1865)

Qu'est-il devenu ensuite ? Qui sait ?